Reflexions

Une bonne condition physique

Posted on 07/04/2010. Filed under: Reflexions | Étiquettes : , , , |

Je surfe pas mal sur le net en ce moment, à la recherche d’infos et d’idées sur les différents modes d’entraînement. Je dois dire que je suis sidérée de voir qu’à 90%, on ne parle que de « perte de gras » (fat loss). Quasiment tous les sites, tous les programmes (et à forciori ceux qui sont payants), ne mettent que ça en avant.  Sur les 10% restant, on trouve quasiment que des personnes dont le seul but est esthétique. Et attention, souvent, faut que ça soit facile, et que ça aille vite, pas plus de 3 minutes par jour.

Et je me demande, mais y a t-il sur Internet des gens qui font du sport pour autre chose que pour perdre leurs poignées d’amour ou avoir des gros biceps sur la plage ? Par exemple pour être en forme, pour s’amuser, pour être, je sais pas, moi, autonome ? En bonne santé ? Non ? A part les coureurs, et encore, même dans les magazines de course à pied, on fait ses premières pages avec des programmes pour maigrir.

Evidemment, l’aspect esthétique est important, moi aussi j’ai envie d’être bien foutue. Moi aussi de temps en temps j’ai envie de perdre un ou deux kilos avant l’été. Mais ce n’est pas mon but unique, et même pas mon but principal.

A force de fouiller, j’ai trouvé une définition de la condition physique qui me semble super complète, et correspond bien à ma vision des choses.

En gros, ça veut dire quoi, être en bonne condition physique (fitness), et à quoi ça sert ? La réponse dans le « Fitness Manual » (PDF, 3,8Mb, Français) de l’Armée de Terre Canadienne. C’est simple, c’est clair, c’est efficace, c’est bon !

<début de citation>

Eléments de la condition physique

  • Capacité aérobique : la capacité de vos poumons, de votre coeur, de vos vaisseaux sanguins et de vos muscles d’assimiler l’oxygène, de l’acheminer aux muscles et aux autres tissus et de permettre aux muscles d’utiliser l’oxygène pour produire l’énergie nécessaire à l’effort.
  • Force et endurance musculaire : la capacité de vos muscles de générer de la force pendant un mouvement donné
  • Puissance : la capacité de vos muscles de générer rapidement de la force
  • Souplesse : la capacité de vos muscles et de vos articulations de s’étirer et de se contracter au maximum
  • … et un poids corporel santé

Intérêt

Une capacité aérobique vous aidera à :

  • produire un effort soutenu pendant de longues périodes sans fatigue excessive
  • prendre de bonnes décisions même après des périodes d’effort soutenu
  • récupérer rapidement après avoir produit un effort soutenu
  • maîtriser de façon plus efficace le stress thermique et l’altitude
  • vous adapter plus facilement aux déplacements et au décalage horaire
  • résister aux grippes et aux infections mineures
  • récupérer plus rapidement à la suite de blessures éventuelles

De la force et de la puissance vous aideront à :

  • démarrer, arrêter et réagir rapidement sur le terrain
  • soulever ou déplacer des objets ou votre propre masse corporelle souvent et plus rapidement, mais avec moins de fatigue
  • effectuer des torsions en tenue de combat
  • transporter des objets (ou des victimes) avec grande rapidité sur de longues distances
  • protéger le bas de votre dos et réduire les risques de blessures.

Une bonne souplesse vous aidera à :

  • réduire l’inconfort ou la douleur musculaire découlant de tâches exigentes
  • réduire les risques généraux de blessures.

Maintenir un poids santé (sans gras excessif) vous aidera à :

  • améliorer votre capacité d’accomplir des efforts aérobiques et de récupérer par la suite
  • déplacer votre corps et des objets lourds plus facilement – de même qu’à bouger plus vite
  • réduire les risques pour la santé, par exemple les maladies cardiaques, le diabète, les douleurs au bas du dos et d’autres blessures.

<fin de citation>

Bon alors, oui, je sais, certaines choses ne s’appliquent pas trop à la vie de tous les jours (être capable de faire des torsions en tenue de combat, ça doit pas motiver tout le quartier, devoir porter une victime ça n’arrive pas tous les jours -mais ça peut- ), mais la plupart si.

La perte de poids, c’est un des moyens nécessaires pour arriver à ça, c’est aussi une conséquence naturelle de sa pratique. Mais ça ne devrait pas être le seul et unique but de sa pratique sportive, sauf peut-être pour les gens qui sont réellement obèses et en danger à cause de ça. Ou alors, au début. C’est vrai qu’il est nécessaire de faire du sport pour maigrir. Mais il n’y a quand même pas *que* des gens en surpoids qui débutent une activité sportive ?

Pas besoin d’avoir des tablettes si on n’est pas capable de porter le gamin quand il tombe, de monter les courses quand l’ascenceur est en panne, ou d’aller chercher ce con de chat sur le toît 😉

Ceci dit, quitte à être capable d’aller chercher le con de chat en question en grimpant à mains nues le long du crépi du mur de la maison, autant avoir des tablettes à montrer aux voisins !

Question de priorités, je suppose…

Publicités
Lire tout l'article | Make a Comment ( 1 so far )

Pourquoi les kettlebells ?

Posted on 27/03/2010. Filed under: Reflexions | Étiquettes : |

Les kettlebells sont de plus en plus populaires aux US, et assez utilisées en Europe par les combattants (JJB, MMA, …). Pas encore démocratisées du tout dans notre beau pays qu’est la France, et ça risque de prendre du temps 😉

Beaucoup de gens n’en voient pas l’intérêt. Après tout, ce ne sont que des poids, quelle est la différence avec des haltères ? En plus, elles sont chères à l’achat (et les frais de port tuent).

La réponse à ces questions va certainement varier selon chaque personne, mais voici mon avis perso.

Un poids excentré

Personnellement, je n’ai qu’une toute petite expérience avec les KB, mais à la minute où j’en ai pris une en main, j’ai commencé à comprendre l’intérêt de la chose.

D’abord, le poids est excentré, la plupart du temps, la KB reposant sur l’avant-bras. On bouge un peu et on voit de suite l’intérêt pour tout ce qui est stabilisateur, et pour le renforcement de la main, du poignet, et des avant-bras. Ainsi que pour les épaules.

Mise en jeu permanente des muscles posturaux

Une autre différence facile à voir : la plupart des exercices spécifiques aux KB, sont de type « full body », et sans support (pas de banc par exemple). C’est là que réside pour moi leur plus grande force. En mettant le corps en déséquilibre, ils obligent à garder un gainage parfait tout le long de l’exercice, et obligent à travailler tous les muscles du corps en synergie. Ce pour quoi ils sont faits, à la base.

Les muscles « centraux » (ce que les anglophones appellent « core muscles »), c’est-à-dire tous les muscles de la sangle abdominale, de la ceinture lombaire, et du bassin, sont les plus importants du corps humain (j’ai pas dit les plus forts hein). Leur raison d’être est simple : permettre à l’humain de rester debout, droit, et de ne pas tomber au moindre mouvement.

Plier le tronc en rapprochant le buste du bassin, comme lors des crunchs, est très très loin d’être leur fonction première.

Quand vous marchez, ce sont ces muscles qui vous permettent de tenir debout, en contrebalançant en permanence le déséquilibre créé par le mouvement des jambes. Les coureurs en particulier on besoin d’une bonne « ceinture », bien plus que d’une tablette de chocolat, certes jolie, mais totalement inutile.

Le travail aux KB les met en jeu en permanence, et les renforce bien plus que n’importe quel travail de musculation classique. Les muscles posturaux passent leur temps à éviter à votre corps de subir la charge (souvent décentralisée), et à résister à la rotation, tout en donnant la force et la puissance nécessaires à l’exécution du mouvement.

En clair, un centre fort, qui sait parfaitement faire ce pour quoi il est fait, un ventre plat, un dos musclé, et une bonne posture.

Amélioration de la stabilisation

Le fait que le poids de la KB soit excentré, contrairement à une haltère classique, le fait qu’on travaille beaucoup sans support, permet de travailler énormément tout ce qui est stabilisation, en renforçant par exemple les tendons. Essayez un Turkish Get-up, et demandez à votre épaule ce qu’elle en pense.

Travail fonctionnel

Par opposition à beaucoup de mouvements de musculation classique, qui développent les muscles isolément ou par groupe musculaire, le travail aux KB est fonctionnel. C’est-à-dire que tous les muscles doivent travailler en synergie, et les mouvements sont plus… naturels (à défaut d’un meilleur terme). Un plus dans la vie de tous les jours.

Explosivité et fun

Dernier intérêt, et pas des moindres : beaucoup d’exos sont de type dynamiques, permettant donc d’améliorer beaucoup l’explosivité, puissance, et condition physique. C’est certainement une des raisons pour lequelles les KB sont si populaires dans les sports de combat.

Enfin, en ce qui me concerne, le travail aux KB est nettement plus FUN, qu’avec des haltères ou des barres. Je sais, c’est perso, mais c’est un point important quand même 😉

Oui, mais alors pourquoi pas de bêtes haltères ?

Bonne question, et c’est vrai qu’on peut parfaitement effectuer pas mal d’exercices KB avec une ou deux haltères. Pas tous.
Par exemple, le windmill, le turkish get-up, ou le « press » peuvent parfaitement se faire avec une haltère.
Mais essayez le swing, le clean ou d’autres exos, et vous verrez que c’est pas si simple que ça. En plus on perd l’avantage du poids excentré.
A l’inverse, l’immense majorité des exos que l’on fait traditionnellement avec une haltère, peuvent se faire sans problèmes avec une KB.

Bon, tout celà étant bien joli, c’est comme dans tout, le mieux étant quand même la variété !

Lire tout l'article | Make a Comment ( None so far )

Liked it here?
Why not try sites on the blogroll...